Petite histoire de récif

 

Petite histoire de recif

a contre courant

Arlette, la crevette se promène sur le sable

Balthazar, le homard la pousse en passant

Comme il est gros et grand Balthazar le homard

Discrète, Arlette se fait toute petite

Epouvanté et timide elle se cache sous une pierre

Fébrile, elle attend, que s’éloigne Balthazar.

Gilou, le mérou sort de chez lui,

Habilement, il s’approche, et ouvre sa grande bouche

Incroyable, le homard a peur

Jalousement Gilou défend son territoire grâce au

Kandourrou, il indique la frontière

Laissant Balthazar pantois

Mécontent celui-ci déploie ses pinces mais s’éloigne.

Naturellement,  Gilou est le plus fort.

Obligeamment, celui-ci le laisse partir

Pacificateur, il est le chef, le

Quadragénaire du récif,

Respecté des locataires qui vivent sur ce fond

Sablonneux, planté d’algue, vallonné

Tarabiscoté, offrant de nombreux logements dans cet

Univers paisible, ce petit coin de paradis

Vaniteusement protégé des opportunistes, des

Walkyries, des Bernard-l’ermite. Un peu

Xénophobe les habitants de ce récif, des poissons

Yakusa sont chargés de monter la garde au milieu des

Zoanthaires, qui vivent sur le récif. 

 

 texte et image, MAS  Janvier / 08

mots peinture poème

×