Technique du collage


 Les techniques de base


Les outils nécessaires pour réaliser vos collages dépendent de ce que vous souhaitez faire.  Couper, découper ou déchirer ?

Chacune de ces pratiques a ses atouts.

  • La coupe se pratique à l’aide d’un cutter, scalpels ou autre. Installez-vous  sur un plan de travail tel un carton épais ou un tapis de coupe en caoutchouc.

  • La découpe se fait à l'aide des ciseaux. 

  • le déchirage avec les doigts en suivant les fibres du papier, la photo ou au hasard. 

    Le choix de la colle est soumis à la nature des supports.

  • La colle vinylique qui existe soit en prise rapide soit en prise lente (pour les cartons, reliures…).mais qui jauni à la longue et se decollera si elle reste à l'umidité 

  • La colle acrylique sert essentiellement à fixer des surfaces imperméables .

  • la colle de peau de lapin pour du papier très fragile et sans acidité, elle couvrira le collage d’une pellicule solidifiante. 

  • Le vernis colle pour les finitions permet de coller de manière difinitive et de vernis

  • Les colles légères (en aérosol) permettent de positionner temporairement des éléments pour vous donner un aperçu et prendre du recul sur l’ensemble. 

    Prévoyez :

  • le format :  le même collage sur un petit format ou un grand n’aura pas le même rendu  

  • le support qui recevra les collages, qu’il s’agisse d’une surface plane (chassis toilé, plaque de bois, feuille cartonnée... ) ou d’un volume (boîte, objet divers) ne requiert pas la même approche.

Braquepipe Braque, "collage à la pipe"

 

Deux grands types de collage peuvent être réalisés : les papiers collés et le collage de matériaux divers .

Les éléments peuvent être récoltés dans différents endroit : laissez libre cours à votre inspiration et regardez  ce qui vous entoure ! Des journaux aux photos en passant par le papier de soie, le papier peint, les papiers cadeaux aux imprimés divers, papier de riz, tickets de bus, cartes postales, cartes de voeux, publcités,  magazines, livres scolaire, décopatch, serviettes papier, etc. le papier crépon déteind sous l'effet de la colle

Vous pouvez également peindre des éléments sur papier, fabriquer votre propre papier, ou encore réaliser des séries de photos destinées à être découpées. 

Pour les collages de matériaux, le choix est beaucoup plus vaste puisqu’il s’étend  : aux plumes, grains de sable, coquillages en passant par des éléments végétaux, feuilles, branches, mousse, cailloux, du tissu, des allumettes, du carton, du bois, des copeaux de bois, de la coquille d'oeuf, de la limaille de fer, du plastique...

Trucs et astuces.

Pour devenir "colleur(se)", vous avez le choix pour composer vos œuvres entre trois manières :

  • le hasard : consiste à jeter les matériaux sur le support ou à les mélanger arbitrairement et à les coller en suivant scrupuleusement la position prise par les éléments.   
  • l’automatisme :  aussi aléatoire : est l’impulsion du colleur en fonction des éléments qui l’entoure, à la manière des surréalistes. Toute réflexion, voire toute conscience, est censée être bannie . 
  • la mise en scène : est celle qui demande le plus de préparation pour une composition structurée, mettez vos éléments en place,  pour voir le résultat avant de passer à l’encollage. 
  •  
  • Quelle que soit la technique, le travail de préparation est essentiel. Trier vos papiers et matériaux afin de jouer sur les effets: 
  • avec un ticket de bus, des imprimés de magazine, des étiquettes alimentaires vous obteindrez une note réaliste qui appartiennent au quotidien 
  • avec du papier peint, du tissu, des perles vous obteindrez une décoration  plus abstraite
  • avec des papiers unis, vous obtiendrez un oeuvre abstraite
  • . N’hésitez pas à jouer sur les matières, les couleurs et les volumes en les agençant soigneusement.  
  •  
  • Choisissez des papiers d’épaisseur similaire de manière à obtenir un rendu homogène ou créer du relief.  
  •  
  • Une photocopieuse peut être un outil très pratique :
  • reproduire à plusieurs exemplaires,
  • modifier la taille d’un document,
  • photocopier sur des papiers de couleurs 
  • photocopier des fleurs, feuilles, papier froissé, insectes... 
  •  
  •  
  • Collez vos papiers sur le support,
  • en les accolant,
  • les superposant,
  • les froissant

Créez des effets visuels de perspectives ou des effets aléatoires, commencez par le milieu ou les cotés, par la couleur du plus foncé au plus clair ou du plus clair au plus foncé, introduisez des lignes de fuite, du plus petit au plus grand en allant vers le bas, associez des formes de mêmes thèmes ou complétement disparâtres, créez des associations d'idées, de formes ou de couleurs découpez des formes de tailles différentes ou reproduire le même motif  (l’agrandir ou le diminuer avec une photocopieuse). laissez aller votre imagination.


Quand vortre but est atteind vous pouvez coller et  enduire de vernis ou même de peinture (gouache, acrylique) pour masquer la nature des éléments ou au contraire les souligner, les compléter !

 

×