Petite histoire de la mosaïque.

Définition : La mosaïque est un art décoratif dans lequel on utilise des fragments de différents matériaux appelés des tesselles, émail, verre, pierre (marbre, granit...), pierres semi précieuses (lapis lazuli...),  galets ou encore céramique, carrelage, miroir, vaisselle cassée, bouton, cabochon..., débités à l'aide de pince coupante et assemblés avec de la colle ou de l'enduit, pour former des motifs précis ou alléatoires. 

Les origines de la mosaïque 

Les premières traces de la mosaïque apparaissent en Mésopotamie, à la fin du IVème millénaire avant J.-C. ce sont principalement des galets de différentes formes et couleurs, avec lesquels sont réalisés des motifs sur le sol. La mosaïque de galets se diffusera par la suite dans tout le bassin méditerranéen et sera largement utilisée par les Grecs.

Les Sumériens employent une technique consistant à utiliser des morceaux de terre cuite de couleur rouge, blanche ou noire incrustés dans les murs, afin de les décorer. 

A partir du Vème siècle avant J.-C., les Grecs découvrent l’utilisation de la pierre et du verre dans la mosaïque, ce qui permet de réaliser des surfaces plus planes, murs et sols.  L’utilisation de ces matériaux, pouvant être plus facilement taillés permet différents motifs : personnages, animaux, plantes, paysages, etc.

La mosaïque des grecs aux romains

Les Romains s'approprient le savoir-faire des Grecs, l’exploitation de carrières de marbre et le raffinement apportée aux réalisations ont contribué à la diffusion des techniques de la mosaïque polychrome à  travers tout l’empire, latin et musulman. Les sujets de prédilection des artistes sont les thèmes mythologiques, historiques ou représentant la nature, souvent bordées de frises géométriques sur les murs et les sols des bâtiments administratifs et des maisons romaines et les bains publics.

 03 musee 04ddfdfb3e  Mosaïque Romaine (Musée archéologique Ste Bazeilles 47)  

On retrouve les techniques de la mosaïque dans la décoration des premières églises paléochrétiennes. le procédé de la mosaïque va continuer à évoluer, (pâte de verre et magnifiques couleurs) et connaît son apogée autour du IXème siècle. 

 

Mosaïque Bysantine (église St Rival, Ravenne, Italie) avec pour sujets des motifs géométriques, et de l’iconographie religieuse. 

Résultat de recherche d'images pour "mosaique mauresque" Grande mosquée de Paris 

Les musulmans ont  utilisé massivement la mosaïque dans des bâtiments publics (mosquées), les riches demeures et les palais mauresques, motifs géométriques (symboles, arabesques) et les représentations de la nature (animaux, feuillages). la mosaïque perdure dans les églises chrétiennes jusqu'au  XIIème au XVIème siècle, puis s’estompe. 

La mosaïque contemporaine

C’est, au début du XIXème siècle, que la mosaïque va connaître un nouvel âge d’or avec le style Art Déco . De nouveaux matériaux, et de nouveaux motifs (géométriques, floraux, etc.) vont provoquer un regain d’intérêt.  De nombreux architectes utilisent la mosaïque sur les façades, comme revêtement mural dans les pièces de réception, sur les sols des halls d’immeubles, piscines municipales etc. Des artistes se distinguent et vont laisser des oeuvres colorées et gigantesques au XIXème siécle, Gustav Klimt et Marc Chagall,

    Résultat de recherche d'images pour "mosaique gustave klimt"   "L'arbre de vie" Gustave klim 

 Résultat de recherche d'images pour "mosaique marc chagall" "Le message d’Ulysse" Spectaculaire mosaïque de Marc Chagall

 

Au XXème siècle Antoni Gaudi et Niki de St Phalle 

Résultat de recherche d'images pour "gaudi parc guell"  "Parc Guell, Barcelone" Antoni Gaudi

Résultat de recherche d'images pour "niki de st phalle mosaîque"   " les nanas " Niki de St Phalle

 

 

×