Marmande dite "la Jolie"

blason-de-marmande.jpgLe blason de Marmande, tel qu'il est aujourd'hui, est apparu dans la première moitié du 15ème siècle avec les trois fleurs de Lys de la Couronne de France et les quatre tours qui correspondent aux quatre portes principales de la cité médiévale : Porte de Puyguiraud, Porte de la Ma, Porte de Lestang et Porte de l'église.

Marmande (en gascon Marmanda) est une commune Française située en Lot et Garonne entre Agen et Bordeaux sur la nationnale 113 sur la rive droite du fleuve "la Garonne", chef lieux de canton et sous préfecture du département elle se situe en Aquitaine.

Entrée de ville ou sortie  direction les Landes, les Pyrénées, l'Espagne

Dallanese porte du temps 1263247361 Depuis Bordeaux, Vous rentrez dans Marmande par "la porte du temps" sculpture de Jean-Pierre Dall'anese, mise en place pour célébrer l'entrée de Marmande dans le 21ème siècle.

  Place du marché

 Située au cœur du grand Sud-Ouest, aux confins du Lot-et-Garonne, Marmande, affiche 12 siècles d’histoire.  Elle est la troisième ville du département et Sous-Préfecture depuis 1804. Marmande est au centre d’un grand  réseau de communication avec l’autoroute A62 des deux mers, des lignes SNCF Bordeaux, Toulouse,  Marseille, un aérodrome, des voies navigables avec le canal latéral à la Garonne qui relie l’Atlantique à la  Méditerranée, enfin la nationale 113 et la D 933 reliant Marmande à l’Espagne.
 Marmande possède un climat aquitain avec un printemps précoce, un été chaud et sec, un hiver tiède et  humide.


 

Marmande, riche d’une histoire plus que millénaire, protégeant au mieux son patrimoine, est solidement implantée dans le XXIème siècle comme une ville moderne aux enjeux considérables pour l’avenir…

A ce jour, elle comptait au 1er janvier 2015, 19145 habitants appelés les Marmandais et les Marmandaises.

Le maire actuel, M Benquet  Benquet  Marmande mairie

  la mairie et son jardin  jardin de la mairie

images-2.jpeg

place centrale devant la mairie

*

Des maisons du Moyen Age













 


 

 Porte rue claveti re  pas de porte rue clavetière


 

Facade

L'histoire de Marmande est très ancienne. Quelques vestiges antiques, découverts lors de fouilles archéologiques, attestent de la présence d’une villa gallo-romaine dominant la Garonne aux premiers siècles de notre ère. 
Aux alentours du 12ème siècle, une tour péagère est élevée sur une petite butte, à l’abri des fortes inondations, pour contrôler la Garonne. Une zone d’habitat vient rapidement se greffer près de la tour : Marmande est née. En 1182, Richard-Cœur-de-Lion, duc d'Aquitaine, lui donne un véritable « statut de ville ». 
Une première enceinte est construite à la toute fin du 12ème siècle, En 1219, Marmande subit un siège très destructeur lors de la croisade albigeoise pendant la Guerre de Cent ans, lla ville grossie ce qui impose la construction d’une nouvelle enceinte au 14ème siècle.Longtemps considérée comme le « verrou de l’Agenais », la ville perd tout son intérêt stratégique après les Guerres de Religion.

Les remparts  

 Henri 4 Histoire da la ville crée en mosaïque sur le mur du rempart

 "tour de guet" sur les remparts

  la maison du Prince noir "la maison du Prince noir" le syndicat d'initiatice.

Depuis sa construction, Marmande est liée à son fleuve qui assure sa subsistance et sa richesse. Mais dès le 18ème siècle, les remparts commencent à être détruits pour laisser place à des allées boisées, nos actuels boulevards. En 1800, preuve de son importance économique et démographique, Marmande devient sous-préfecture de Lot-et-Garonne. 
La forte expansion de Marmande se continue au 20ème siècle. Toujours très attractive, Marmande se retourne aujourd’hui vers son fleuve en aménageant la plaine de la fiolle en plaine de loisirs.

 Le pont sur la Garonne  

               La Garonne   

*


 

L'église et son cloitre  Gothique "Notre-Dame de Garonne"

cloitre.jpg   Adossé au flanc sud de l’église gothique, le cloître, dont il ne reste que deux galeries, possède un fin décor sculpté de style renaissance française. Selon une épigraphe, l’ensemble est daté de 1540. Le décor est très élégant et varié.

        jardin-eglise.jpeg    

 le jardin d'art topiaire qui a recu la label "jardin remarquable"
  
 ". images-cloitre.jpeg vue d'ensemble jardin et cloître
L'entrée avec sa rosace et son superbe orgue néogothique du 19ème siècle marmande-orgue.jpg .
  la nef

L’Eglise Notre-Dame ce bel édifice gothique rayonnant a été élevé durant les guerres franco-anglaises des 14ème et 15ème siècles. A l’intérieur, l’élévation de la nef est caractéristique du gothique avec ses grands arcs brisés, son triforium (galerie d’entretien) et ses fenêtres hautes.

allees-de-l-eglise.jpg    
L’église présentait à l’origine un clocher constitué d’une belle flèche gothique surmontée d’un coq en cuivre du début du XVIe siècle. En 1672, les consuls de Marmande y déposèrent les réserves de poudre de la ville. La foudre frappa la flèche qui explosa, causant d’importants dégâts au chœur du bâtiment et pulvérisant le clocher primitif. Reconstruit quelques années plus tard, le clocher présente depuis une couverture en forme de comtoise. Aujourd’hui, seul le coq en cuivre subsiste de l’ensemble d’origine. L'église fut régulièrement frappé par la foudre lors des siècles suivants et le clocher fut plusieurs fois restauré et remonté.

  le portail glise notre dame     le clocher

le portail et le clocher

*

La Chapelle Saint-Benoît (Sites et monuments historiques inscrits au patrimoine) 
Adossée à la sous-préfecture, en centre-ville de Marmande, la chapelle Saint-Benoît est un édifice qui mélange élégamment les styles baroque et classique. Vestige de l’ancien couvent des Dames de Saint-Benoît fondé en 1645 par la marquise de Grignols, elle devint une prison révolutionnaire quand les religieuses en furent expulsées en 1792. La chapelle ne sera rendue au culte qu’en 1839. 
Sa façade est de style classique, l’intérieur est de style baroque à la décoration luxuriante. Le plafond est magnifique avec son décor peint sur bois aux motifs exhubérants. Un vaste retable baroque en bois doré polychrome représante la mise au tombeau de St Benoit, aux murs une série exceptionnelle de tableaux de l'école toulousaine du XVIIIe siècle, illustrant la vie de Jésus (adoration des mages, baptême...)

 st-benoit.jpg Chapelle

 *

 la gare et son  jardin

Images 4   la-gare.jpg

 A voir de belles statues  

  Statues sur les boulevards

 l

  dans le jardin de l'église

Devant le tribunal   "Le devoir civique"

*


Les infrastructures

 Tribunal le tribunal

L'hopital  Hopital

  La maison de retraite  Maison retraite

La biblothèque, médiathèque  Mediamarmande   









 

 

 

INFO

Toutes les photos et extraits de textes prélevés sur le NET

 pour les besoins de mon site  restent l'entière propriété de leurs auteurs,

et seront retirés sur simple demande sur le formulaire de contact

 du site "Avec du papier"

 

 

 

 

 

 

×